top of page
Rechercher
  • Paul KABUDOGO RUGABA

Alerte! Des nouvelles Menaces pour les déplacés de Mikenke


D'après une dépêche qui nous est parvenue ce soir du 20 juin 2023, l’ONG SAFECO lance un cri d'alarme suite à l'assassinat de son agent (Monsieur Karangwa Kazigaba Erneste, deplaé de de guerre qui vit dans le camp de Mikeke , âgé de 48 ans et père de 7 enfants, tué ce matin aux environs de 9 heures par les Maimai Bishambuke quand il se rendait au champ à 4km du camp. Ce drame coïncide avec la visite à Minembwe du chef de bureau de la MONUSCO basé à Uvira et sa délégation ainsi que le retour du Général des FARDC André Ehonza qui était en mission de service à Uvira et qui pourtant manifeste la volonté de rétablir la paix dans les hauts plateaux de Fizi,Mwenga et Uvira)

Pour la société civile, cette attaque n'est pas un acte isolé, car les ennemis de la paix sont toujours actifs dans cette zone. Retenons quelques cas très récents à titre de rappel : 1. En date du 16 Mai dernier les mêmes Maimai et leurs alliés, les Red-Tabara ont attaqué la localité de Kawela et ont emporté 20 vaches ;

2. En date du 31 Mai dernier, la même coalition a attaqué la localité de Rutigita et tué deux hommes dont un pasteur et ont emporté 125 vaches appartenant à la communauté Banyamulenge ;

3. Dans la nuit du 8 au 9 juin dernier, toujours ces assaillants ont tenté d’emporter 28 vaches dans la localité de Kalingi non loin du village, à environ 5 kilomètres mais n’ont pas pu grâce à l’intervention des propriétaires ;

4. En date du 5 juin, un rendez-vous était fixé pour un dialogue entre les communautés de Kamombo (sous l’initiative du Général André Ehonza avec toutes les autorités locales), les Banyamulenge ont répondent massivement au rendez-vous, tandis que les autres communautés voisines ont préféré le saboter à la grande déception de tous les observateurs;

5. En date du 13 juin dernier les Maimai Bishambuke ont enlevé monsieur Yoni Etabo Calvin, un agent de l'organisation EXEPER, dans la localité de Kilumbi Groupement de Balala nord dans le territoire de Fizi. Il a été libéré trois jours plus tard le 17 juin 2023 moyennant paiement d’une grosse somme d'argent.

Il convient de signaler que cette énième attaque contre les déplacés Banyamulenge de Mikenge n’est pas un fait accidentel ni occasionnel mais s’inscrit dans une série d’attaques bien planifiées qui arrivent fréquemment.


Les Maimai et leurs commanditaires (tous ces tireurs de ficelles qui diffusent au grand public les messages de haine) ne veulent ni ne peuvent pas déposer la hache de guerre tant ils opèrent en toute impunité. Il y a de quoi interpeller les services de sécurité du gouvernement de la RDC a qui incombe la responsabilité de pouvoir restaurer la paix.

En dépit de ces embûches qui visent à saboter les efforts de paix dans cette partie du territoire de notre pays, la population de Minembwe, à travers la société civile noyau de Minembwe, continue toujours à soutenir inlassablement les efforts et des initiative de paix des différentes notabilités parmi lesquelles le Général André Ehonza à qui nous souhaitons un bon retour à Minembweil nous a fait voir et toucher de nos propres doigts le véhicule ( ambulance de la zone de santé de Minembwe qui était stationnée à Uvira depuis plus de 8 mois et qui vient d'être conduite par ses hommes jusqu'à destination.)

Il convient de préciser que ce véhicule est un don de l'association Mahoro Peace qui ne cesse d’intervenir par son assistance humanitaire aux victimes des conflits dans les Hauts et Moyens Plateaux du Sud du Sud-Kivu quand les autres organisations humanitaires ( y compris celles d’obédience onusienne ont préféré l’indifférence face au drame de la communauté Banyamulenge.

Fait à Minembwe

Ce mardi 20 juin 2023,

Pour la société civile noyau de Minembwe,

Ruvuzangoma Rubibi Saint-Cadet, président.


20 vues0 commentaire

Σχόλια


bottom of page