Rechercher
  • Paul KABUDOGO RUGABA

D'Uvira à Kamombo: l'itinéraire déshonorant d’un officier supérieur des FARDC allié aux milices

Nous sommes début août 2021. Le Général François Mukalay, avec presque un millier de soldats FARDC, part d'Uvira pour Kamombo pour attaquer l'autodéfense Banyamulenge connue sous le nom de Twirwaneho. Si le motif de son voyage soulève nombreuses interrogations, son itinéraire d'Uvira à Kamombo jette l'opprobre et le discrédit sur une armée qui se veut républicaine et nationale. Tenez.


Jour 1. Route Kabindula. Traversée de la rivière Mugaja. Cap vers Bijombo. Arrivée à Kirungwa, siège du groupe Maï-maï John Kasimbira alias Makanaki. Bouteilles de bière Primus. Un taureau est égorgé. Fête toute la nuit.

Jour 2. Direction Bijombo. Nuit à Murambya. Position des FARDC. Arrivée de Gisiga du Red Tabara et Maï-maï Ilunga de Masango. Taureau égorgé. Bière sirotée toute la nuit. Discussion sur l'attaque conjointe de Kamombo.

Jour 3. Arrivée à Bijombo avec les FARDC et les Maï-maï et les Red Tabara. Accueillis au camp FARDC. Visite de la Monusco Bijombo. Retour à la position FARDC. Discussion avec les Maï-maï de Kateja sur l'attaque conjointe de Banyamulenge de Kamombo. Les Maï-maï acceptent de fournir les hommes du front.

Jour 4. Repos. Toujours à Bijombo. Taureau égorgé. Finalisation des derniers préparatifs.

Jour 5. Cap sur Kamombo. Cependant le Général Mukalay supervise les opérations depuis Bijombo. Il ne quitte donc pas Bijombo. Ses militaires avec leurs alliés prennent deux directions.

Groupe 1, constitué des combattants de Makanaki avec quelques soldats des FARDC, passe sur Kirumba et ouvre le premier front.

Groupe 2. Direction Kabara via Kangwe. Dominé par les hommes du général Maï-maï Ilunga et ceux de Red Tabara avec une centaine d'hommes des FARDC.

Ces deux groupes feront jonction avec les hommes du colonel André Ekembé mélangés des Maï-maï Yakutumba attaqueront Kamombo depuis Kabara II et Mikalati.

Enfin, quelques soldats venus de Minembwe sous le commandement du Général Opya attaqueront Kamombo dans sa partie Est (Ngoma et Bishigo), avant à leur tête, les hommes de Kibukila Mtetezi.

Cette coalition hétéroclite mais unie autour d'un même intérêt : exterminer les Banyamulenge et/ou les déraciner de leur milieu ancestral a utilisé la bombe Katuscia pour attaquer un groupe d'autodéfense civil.

Les images "victorieuses" du Colonel André Ekembé sur les ruines d'une école primaire et d'un dispensaire ont circulé sur la toile. Quelle honte !

Tel est le récit honteux du voyage d'une armée qui se dit nationale et républicaine entrée en coalition avec ses alliés (Maï-maï et Red Tabara) qui brûle et détruit tout ce qui appartient aux Banyamulenge. Combat-elle vraiment les groupes armés ou elle appuie tout simplement ces groupes armés dans leur entreprise d'extermination des Banyamulenge?


Minembwe 02/09/2021

Mwananchi Mupendwa

Pour les Chroniques des Hauts Plateaux



Une enieme attaque des rescapés Banyamulenge de Kahololo par les Maï-maï et Red Tabara avec la bénédiction des FARDC


Vendredi dernier les Maï-maï Bilozebishambuke en provenance de Mashuba ont tué, à Kahololo, le vieux Runezerwa Semukambirwa (80 ans) et emporté toutes ses vaches, 50 au total. Les audios ont circulé sur la toile où les Bilozebishambuke de Mashuba disaient s'approvisionner en vaches en préparation de la Conférence sur Mulenge planifiée par le Lubunga lwa Bafuliiru en septembre 2021. Ces vaches vont les aider à organiser la fête disaient-ils.

Cette nuit, les mêmes Bilozebishambuke viennent d'attaquer Birindiro, le seul village Banyamulenge de toute la région de Rurambo où une cinquantaine de ménages rescapés des attaques d'avril dernier avaient juste terminé à reconstruire leurs habitations.

L'information en notre possession est que cette attaque sur Birindiro a reçu la bénédiction des FARDC et plus particulièrement le commandement opérationnel Sokola II Sud Sud basé à Uvira. Le général Mukalay François a approuvé cette attaque. La réunion qui a organisé l'attaque s'est tenue vendredi soir à Uvira au domicile de Muchepe le financier des Maï-maï Bafuliiru mais aussi qui parvient à acheter les commandants des FARDC. Participaient à cette rencontre Mr Mutula Sammandar, Togera Dodwa et Kibambala Naluvumbu ainsi que le major Dieudonné Kasereka, porte-parole des FARDC de l'opération Sokola II à Uvira qui représentait le général Mukalay. Une fois la réunion terminée, les contacts ont été établis avec le commandant Ngarukiye basé à Kahanda et Gisiga de Red Tabara (basé à Marimba à côté de Rubarati) qui ont dépêché leurs hommes pour encadrer et renforcer les troupes Maï-maï de Mashuba.

Nous dénonçons une fois de plus ces attaques des Maï-maï qui ciblent de manière discriminatoire les Banyamulenge de Kahololo (Birindiro) avec la complicité et la bénédiction des FARDC. Nous en appelons à la Monusco d'assumer son rôle de protection de tous les civils et de dénoncer les exactions commises par les Maï-maï et leurs alliés FARDC et Red Tabara. Les Banyamulenge ne quitteront jamais la RDC- la patrie de leurs aïeux. La résistance contre l'extermination doit continuer.


Fait à Minembwe ce 31 août 2021

Mwananchi Mupendwa

53 vues0 commentaire