Rechercher
  • Paul KABUDOGO RUGABA

La visite du Général Bob et les attaques Maï-maï : Simple coïncidence ou coordination des offensives

C'est à la mi-journée de ce dimanche 20 juin 2021 que le général Bob KILUBI, commandant de la 33ème région militaire ayant son Quartier Général à Bukavu, a atterri à Minembwe.

L’objectif de sa mission est de calmer une forte tension entre les habitants et le commandant de la 12ème Brigade de réaction rapide basée à Minembwe. En effet, depuis plus d'une semaine, les Banyamulenge de Minembwe expriment leur mécontentement à la suite de l'arrestation suivie par la séquestration dans un conteneur, de ses membres parmi lesquels toute la famille Rutebuka y compris son bébé de 10 mois. Ces arrestations arbitraires par les militaires qui ne sont pas à leur premier forfait ont été une goutte qui a fait déborder le vase. Cela a entraîné un mouvement de mécontentement social qui ne faiblit pas, impliquant les femmes et les élèves et ce, après une intervention (après des démarches en douceur mais sans succès pour leur libération par) des chefs et notables Banyamulenge. Il faudra noter que l'arrestation, suivie de la séquestration, de la famille Rutebuka a été commanditée par les Généraux Patrick Opia et Gaby Boswana.

Pendant que le Général Kilubi effectue sa mission, des attaques généralisées et simultanées de plusieurs villages Banyamulenge par les Maï-maï ont été signalées. Dans son discours, Bob, certainement iformee, n’y fait même pas allusion. Il ne promet non plus aucune action pour remédier à la situation. En d’autres termes, ceci veut dire qu’il ne promet rien contre les agressions de ces milices. Les villages attaqués sont :

- Marungu à Rurambo, dans la partie Nord des hauts plateaux (collectivité Bafuliru en territoire d'Uvira)

- Kiziba situé dans la partie Centre, dans le groupement de Bijombo en territoire d'Uvira

- Kalingi non loin de Minembwe, en territoire de.mwenga . A Kalingi, les Maï-maï ont réussi à razzier du bétail dont le nombre est encore inconnu alors qu'un bataillon FARDC y est affecté.

La question qu'on pourrait se poser est de savoir si ces attaques Maï-maï qui surviennent le jour de sa visite sont une simple coïncidence ou une coordination de l’offensive convenue de l’alliance FARDC- Maï-maï !

Toutes ces questions viennent renforcer la thèse contenue dans le rapport des experts des nations unies publié la semaine passée qui a établi que la 12ème Brigade de réaction rapide a appuyé les Maï-maï dans plusieurs attaques contre les villages Banyamulenge.


Rapport des experts des Nations Unies 2
.pdf
Download PDF • 10.09MB

Minembwe le 20 juin 2021

Mwanafunzi Simon

37 vues0 commentaire